SupportedEmployment.jpg

Supported Employment 2 | Le concept en bref

18 septembre 2019 / Annina Studer
Le supported employment (SE) est davantage que du job coaching: c’est un concept d’intégration professionnelle comportant des valeurs spécifiques et des principes. Il repose sur un accompagnement illimité dans le temps et fait de la cliente la donneuse d’ordre.

Les caractéristiques

  • L’objectif du SE est de (ré)obtenir ou conserver un emploi rémunéré.
  • Le principe du «zéro rejet» prévaut: le SE est ouvert à toutes les personnes aspirant à un emploi rémunéré. Ici, un haut degré d’employabilité tel que le prévoit le placement traditionnel n’est pas une condition.
  • Le SE repose sur des valeurs et principes de la CDPH tels que l’individualité, l’autodétermination, l’autonomisation, les décisions éclairées, la flexibilité et les prestations sans barrières.
  • Une règle fondamentale s’impose: «Placer d’abord, former ensuite». L’objectif est de placer la cliente directement sur le marché du travail sans programme préparatoire préalable. Elle est formée et soutenue individuellement à la place de travail.
  • Le SE autorise un soutien illimité dans le temps.
  • Le SE mise sur des équipes interdisciplinaires. En font partie les médecins, les assureurs, les psychologues, les employeurs, l’entourage privé, etc.
  • Le SE est une coproduction continue. Le processus de soutien s’adapte au besoin individuel de la cliente, qui est aussi la donneuse d’ordre. Le processus de soutien s’articule en quatre phases.

Processus de soutien

Phase 1: orientation, mandat
Le job coach et la cliente clarifient ensemble les désirs, les peurs, les expériences, etc., et passent une convention d’intégration. La cliente décide librement si elle veut utiliser l’offre de SE.

Phase 2: profil de compétences
Le job coach établit un profil des points forts, expériences, souhaits professionnels, etc. Pour ce faire, il prend en considération l’environnement personnel et la situation de vie. Il en déduit le besoin de soutien et élabore avec la cliente une stratégie de soutien ainsi qu’un plan d’action.

Phase 3: recherche d’un emploi
Dans la procédure classique de placement, les demandeurs d’emploi appropriés sont orientés vers les postes de travail ouverts. Dans le cas du SE, en revanche, un emploi adapté est recherché pour la cliente. L’accent est mis sur ses aspirations ainsi que sur les attentes des employeurs et leurs possibilités d’adapter un emploi (job carving).

Phase 4: soutien
L’embauche ne met pas fin au SE. Le job coach soutient continuellement l’intégration dans l’entreprise, accompagne la personne, les supérieurs et les collègues et conseille l’employeur. La forme et l’intensité du soutien dépendent des besoins de la cliente et de l’entreprise.

En version PDF

Vous voulez lire tranquillement cet article?
Téléchargez la version PDF.
Télécharger "Le concept en bref" (INSOS Magazine)

 



Photo: iStock/filadendron

Votre commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

et recevez :

Je m’abonne

Bien entendu, nous n’utilisons votre adresse e-mail que pour la newsletter. Vous pouvez facilement vous désabonner.