Seite-4-2019-05-INSOS-Mag-Supported-Employment-104-b-Print.jpg

Supported employment 1 | Le SE nous concerne tous

22 août 2019 / Barbara Lauber
Grâce au supported employment, des personnes ayant besoin de soutien peuvent intégrer le marché du travail. Une raison suffisante pour envisager la mise en œuvre du supported employment aussi dans votre institution.

Penser autrement

Le SE bouscule complètement les postures habituelles, la culture des services, les structures établies et les procédures institutionnelles. «Le SE s’adapte aux possibilités et aux désirs des clientes et clients. Par conséquent, chaque processus d’intégration est individualisé. Pour les institutions, il s’agit là d’un véritable changement», affirme Daniel Schaufelberger, consultant en organisation.

Ce changement de pensée fondamental peut éveiller des craintes, déclencher des résistances et paralyser. «Voilà pourquoi il est important de prendre du temps pour la mise en œuvre du SE et d’impliquer toutes les parties prenantes.»

Permettre le choix

Que signifie le succès rencontré par le SE par rapport aux autres formes d’emploi que proposent les institutions pour les personnes en situation de handicap? «Le supported employment concerne tout le monde. Cela n’a aucun intérêt de l’opposer aux autres offres de travail», insiste Annina Studer, responsable du domaine Monde du travail chez INSOS Suisse. Selon la personne, une solution sera plus appropriée qu’une autre. «L’essentiel est que les personnes en situation de handicap puissent librement choisir parmi une offre variée le type d’emploi qui leur convient le mieux», ajoute-t-elle.

Outre la liberté de choix et l’autodétermination, Annina Studer estime que la perméabilité des offres est également un élément prépondérant. «Elle permet à une personne de faire machine arrière et de redémarrer à nouveau. Elle favorise ainsi aussi le développement professionnel continu.»

Liens utiles


Magazine INSOS

Retrouvez notre dossier entier consacré au supported employment dans le Magazine INSOS.

Télécharger le Magazine INSOS


Plan d'action CDPH

Le supported employment est aussi un thème essentiel du Plan d’action CDPH.

Aller sur le site www.plandaction-cdph.ch

Si nous parlons de CDPH, d’autodétermination, de participation et de liber- té de choix, alors nous devons aussi parler de supported employment (SE). En effet, ce concept d’intégration professionnelle place résolument au centre la personne en situation de handicap qui est à la recherche d’un emploi: elle donne mandat et montre le chemin à suivre.

Le job coach soutient individuellement la personne dans son parcours, même si son aptitude à l’emploi n’est pas jugée particulièrement bonne. Un changement de paradigme par excellence!

«Chaque processus d’intégration est individualisé. Pour les institutions, il s’agit là d’un véritable changement.»

Un travail centré sur la personne

Quelle est l’efficacité du supported employment? Des études menées aux États-Unis et en Allemagne concluent que le SE est un concept d’intégration professionnelle efficace. «L’élément essentiel pour un impact positif du SE est l’approche centrée sur la personne», assure Daniel Schaufelberger. Selon cette approche, les job coaches doivent toujours partir de la situation individuelle de la personne et chercher avec elle une place de travail qui correspond à ses propres possibilités et attentes.

Selon diverses recherches, les facteurs suivants favorisent plus particulièrement la réussite à long terme du supported employment:


  • Une recherche d’emploi rapide: «Donc, pas de longues discussions ni de stages préalables. Il importe que la personne puisse apprendre directement de ses expériences sur le marché du travail», explique Daniel Schaufelberger.
  • Un accompagnement après l’embauche «doit idéalement durer aussi longtemps qu’il est nécessaire pour une personne», ajoute Daniel Schaufelberger. Mais, son financement n’est pas toujours assuré.

Votre commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

et recevez :

Je m’abonne

Bien entendu, nous n’utilisons votre adresse e-mail que pour la newsletter. Vous pouvez facilement vous désabonner.