alimentation.jpg

Pourquoi manger est si important?

27 août 2018 / France Santi
L’alimentation est un élément très important, tant dans la vie privée que la vie d'une institution. Pourquoi l’alimentation est centrale dans nos vies? Et pourquoi est-il si difficile de changer ses habitudes? Explication en 5 points.

1. Se construire

«Bien manger est bâtisseur. Manger, c’est faire rentrer dans notre corps des choses qui nous font grandir, au niveau physique et psychologique. La nourriture répond à̀ tous nos besoins», dit Kilien Stengel en citant la pyramide de Maslow. Cette pyramide définit les besoins de l’homme, selon cinq niveaux: physiologie, sécurité, appartenance, estime et accomplissement.

2. Se distinguer

L’alimentation est un élément de distinction culturelle et sociale et participe à l’identité de chacun d’entre nous. «Quand vous préparez un dîner pour des invités, vous engagez votre identité: vous calculez ce qui vous fait plaisir, ce qui devrait leur faire plaisir, et ce que vous pouvez exécuter avec vos capacités culinaires. Avec l’espoir de recevoir l’approbation et avec le risque de tomber totalement à̀ côté», explique Kilien Stengel.

3. Se récompenser

La nourriture est un moyen de s’apaiser qui remonte à̀ notre tendre enfance: quand un bébé a faim, il pleure et quand il reçoit à manger, il se calme. Mais il y a certainement d’autres explications, plus psychologiques, au fait de consommer certains aliments pour se réconforter, par exemple l’éducation: «Si dans notre enfance, certains aliments étaient utilisés comme récompense ou réconfort ou leur interdiction comme punition, leur consommation plus tard peut rester associée à̀ de la récompense ou du réconfort», explique Muriel Jaquet.

4. Sous influence

Si la nourriture est essentielle pour le fonctionnement de notre corps, elle agit aussi sur nos neurones: «Globalement, on peut dire qu’il y a parfois une interaction entre les aliments ingurgités et notre cerveau», dit Muriel Jaquet. Ainsi certains nutriments agissent comme stimulants au niveau du système nerveux central, à l’exemple de la caféine. D’autres nutriments ont une influence sur la production de certains neurotransmetteurs (substance chimique qui délivre des messages à notre cerveau). Les sucres, par exemple, favorisent la production de sérotonine, un messager plutôt apaisant.

5. Moment social

Manger est un acte profondément social. Lors d’un repas de famille ou en communauté, par exemple, la nourriture tient le second rang: elle n’est qu’un prétexte pour une rencontre. Ce qui compte, c’est l’interaction entre les convives qui permet le partage et l’échange (ce qui se passe chez les uns et les autres). C’est aussi un moment de transmission, où les anciens enseignent aux plus jeunes. Dans toutes les ethnies, manger est un moment familial, social, politique ou économique. Manger en compagnie est donc un acte qui engage : «Il faut faire avec le discours des autres, la manière dont ils mangent, et ce qu’ils mangent. Cela peut, il est vrai, provoquer des sentiments de malaise chez certaines personnes», souligne Kilien Stengel.

Pour aller plus loin

  • Procap bouge
    Service de conseil pour les institutions. Avec de nombreux documents utiles à télécharger.
    www.procap.ch > Procac bouge
  • SGE-SSN
    Premiers renseignements en matière d’alimentation.
    www.sge-ssn.ch
  • Fourchette verte
    Le site du label de l’alimentation équilibrée pour les restaurants.
    www.fourchetteverte.ch  
  • Magazine INSOS
  • Le Magazine INSOS avec le thème « alimentation et bien-être ». Avec notamment des exemples de bonnes pratiques.
  • Télécharger le magazine

 

©Image: 123RF/Erfan Nuriiev

 

Votre commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

et recevez :

Je m’abonne

Bien entendu, nous n’utilisons votre adresse e-mail que pour la newsletter. Vous pouvez facilement vous désabonner.