Schlosshotel avectampon2

PARTICIPATION | Encourager la participation pas à pas

29 octobre 2020 / Anita Heinzmann
Petite structure, le Schlosshotel de Loèche n’a pas de représentation du personnel de type classique. L’entreprise encourage cependant la participation. Martina Schnyder, directrice de la communauté d’habitation et de travail du Schlosshotel de Loèche, explique ce qui a été mis en place. Et elle nous présente les questions qui l’aident à réfléchir sur son action.

Le Schlosshotel de Loèche a participé en 2019 au projet INSOS «La participation dans les entreprises d’insertion professionnelle». Qu’est-ce qui a changé sur le plan de la participation?

Ce projet m’a fait beaucoup réfléchir. Je cherche depuis quelles sont les décisions d’ordre professionnel qui sont prises, sans la participation du personnel en situation de handicap.

En tant que directrice, je me demande de façon consciente: Est-ce que ce fonctionnement est légitime ou non? À partir de quand la participation s’applique-t-elle? Qui participe, et dans quel domaine? Ces questions me préoccupent au quotidien.

Parfois, en tant que directrice, je me retrouve face à des dilemmes. Je me demande quand il faut agir de manière hiérarchique ou quand est-ce que la direction doit prendre des décisions. La structure organisationnelle contribue pour beaucoup à la manière dont sont prises ces décisions.


Avez-vous des exemples concrets de changements dans l’entreprise?

Un exemple est celui des entretiens avec les collaboratrices et collaborateurs. Nous en avons modifié la forme. Chez nous, les domaines de l’habitat et du travail sont très proches. Après réflexion, il nous a semblé important de mener des entretiens consacrés uniquement aux aspects professionnels. Comme nous le faisons pour le personnel accompagnant.

Nous avons mis cela en pratique. Cela me permet d’être beaucoup plus attentive aux suggestions et demandes de changement, et de les collecter. Et les collaborateurs peuvent bien se préparer. Ils savent qu’on leur demandera leur avis. Nous parlons de sujets tels que le temps de travail, les horaires de travail, etc.

J’ai été impressionnée de la précision des réponses apportées. Les collaborateurs ont également été en mesure de mieux définir leurs objectifs, ce qui a amélioré leur motivation à les atteindre.


Intéressant! Dans quelle mesure les objectifs ont-ils pu être mieux définis dans le cadre des entretiens avec les collaborateurs?

Par exemple, un collaborateur a dit qu’il regrettait de ne pas être autorisé à travailler dans la lingerie. Mais il s’avère que cette situation reposait sur un malentendu longtemps passé inaperçu. Et l’origine de la situation n’était pas claire non plus. Il est plus facile et plus rapide de déceler de tels malentendus au cours des entretiens avec les collaborateurs.


Quelles sont les prochaines étapes prévues sur le plan de la participation?

Nous sommes une très petite entreprise. Chez nous, une représentation du personnel classique ne fait pas sens. Mais il est important que se forme un intérêt collectif.

De plus, j’ai constaté que notre personnel savait trop peu ce qu’était un syndicat et quelle était sa mission. Nos collaborateurs doivent recevoir des informations à ce sujet et être à même de réfléchir au fait de devenir ou non membre d’un syndicat.


Que peut faire INSOS Suisse afin que la participation dans les entreprises d’insertion professionnelle réussisse?

Continuer à promouvoir la discussion et l’échange d’idées auprès de ses membres, créer des réseaux et faciliter l’échange d’expériences de manière inclusive, afin que les opportunités de participation puissent être décelées et mises à profit et que la participation dans l’entreprise puisse continuer à être développée.

 

3 réflexions de Martina Schnyder

  1. Quels sont les sujets et les décisions sur lesquels notre personnel en situation de handicap peut-il s’exprimer?
  2. À partir de quand avons-nous besoin de décisions émanant de la direction?
  3. Dans quels domaines des décisions d’ordre professionnel n’impliquant pas (encore) notre personnel en situation de handicap sont-elles prises?
 

Série d’articles de blog «Participation» et brochure «STEP BY STEP»

En 2019, INSOS Suisse a mené dans 17 entreprises d’insertion professionnelle («ateliers») des entretiens avec les collaborateurs, les employeurs et les assistants sur le thème de la participation. Il en a résulté la brochure «Step by Step – la représentation du personnel en 10 étapes», publiée à l’été 2020. La brochure explique ce qu’est la participation, soutient la mise en place de représentations du personnel et aide à contrôler la qualité de la participation. Des contributions issues de la pratique et du domaine scientifique complètent les contenus de la brochure dans la série d’articles de blog «Participation». Ils ont vocation à servir de source d’inspiration et illustrent des questions d’actualité sur le thème de la participation.

Télécharger la brochure «Step by Step»

 

Le Schlosshotel de Loèche

L'hôtel Schlosshotel de Loèche offre à 15 personnes en situation de handicap des emplois en milieu hôtelier leur permettant de déployer leurs talents et de s’intégrer à la société. Le Schlosshotel offre également des logements fournissant un soutien correspondant aux besoins individuels.

Visiter le site internet du Schlosshotel

Votre commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

et recevez :

Je m’abonne

Bien entendu, nous n’utilisons votre adresse e-mail que pour la newsletter. Vous pouvez facilement vous désabonner.